cheval chez soi

Avoir un cheval chez soi : tout ce qu’il faut savoir

Avoir un cheval chez soi est un rêve pour beaucoup d’entre nous. C’est la possibilité d’être en contact quotidien avec lui. Au-delà du bonheur provoqué si vous avez la chance de l’apercevoir le matin en ouvrant les volets, cela peut représenter l’espoir de faciliter votre organisation quotidienne (plus besoin de se rendre à l’écurie) et soulager votre porte-monnaie (plus de pension à payer). C’est effectivement le cas, en partie, mais de nombreux paramètres sont à prendre en compte pour avoir un cheval chez soi.

Besoin logistique

Place nécessaire et prairies

Tout d’abord, il est évident, mais important de le rappeler : vous devez avoir de la place ! Il faut compter environ 1 hectare par cheval, au minimum. Le cheval étant un animal sociable, nous vous conseillons d’en avoir au moins deux ou alors de mélanger plusieurs espèces (poney, âne, chèvre ou même vache). En plus d’améliorer le bien-être mental de votre cheval, cela est positif pour les prairies (moins de refus) et peut réduire la pression parasitaire.

Aujourd’hui, il est difficilement envisageable d’imaginer créer une structure équestre (même personnelle) et y faire vivre un cheval au box la majorité du temps. Le cheval a besoin de bouger, de sentir le vent, de profiter de la luminosité naturelle. Dans une structure où les chevaux vivent au box, il y a des professionnels qui s’en occupent toute la journée. Ils sont montés, mis au marcheur, longés… Bref, les chevaux sortent. Il faut donc penser à ce que votre cheval puisse se déplacer les jours où vous ne pouvez pas vous en occuper. Avoir des prés est indispensable.

Quand nous parlons de minimum 1 hectare par cheval, c’est, entre autres, pour pouvoir organiser le terrain en plusieurs parcelles et effectuer un roulement. Les sols ont besoin de se régénérer. L’exemple le plus frappant est à la sortie de l’hiver. En général, les prés sont devenus boueux dans certaines zones stratégiques (foin, eau) et il est important de laisser « au repos » cet espace (3 mois minimum). Il existe beaucoup d’autres raisons, c’est un sujet aussi complexe que passionnant. N’hésitez pas à lire notre article sur la mise au pré du cheval pour en savoir plus.

Pensez également qu’il faudra réaliser des clôtures. Cela a un coût, mais privilégier des matériaux de qualité vous permettra de ne pas avoir trop de maintenance !

Infrastructures et connaissances pour avoir un cheval chez soi

Au-delà de la place, vous devez penser à quelques besoins logistiques. Nous allons faire une liste non exhaustive qui peut servir de base.

  • Un abri

Effectivement, il faut un abri accessible toute l’année. L’hiver pour se protéger des intempéries et l’été pour trouver de l’ombre et être moins dérangé par les insectes.

  • Une zone de stockage

Il vous faudra de quoi stocker la litière du cheval, de la nourriture et tout le matériel nécessaire. Si la zone de stockage est éloignée des pâturages et de l’abri, il faudra sûrement prévoir un tracteur (pour bouger les bottes de foin par exemple).

  • Nourriture et eau

Le pâturage, s’il est bien géré, que la région le permet et selon l’activité du cheval, représente 40 à 90% de ses besoins nutritionnels. Dans tous les cas, il faudra du fourrage et aussi parfois des aliments concentrés et compléments alimentaires. Il faut trouver un revendeur proche de chez vous et voir les quantités que vous pouvez stocker, si vous pouvez être livré, etc.

Pour l’eau, il faut absolument pouvoir vérifier l’eau tous les jours ! Elle doit être disponible à volonté, fraîche et claire.

  • Soins

Dans les frais de base, nous vous conseillons de bien prendre en compte les soins. On parle du vétérinaire en cas de problème, mais il faut bien penser aussi au maréchal, aux soins quotidiens (graisse à pied, pommades, anti-mouche …). Pour vous accompagner sur les soins, n’hésitez pas à faire ce test.

Pour tous ces besoins logistiques et soins de base, il y a donc un coût financier et la nécessité d’avoir du temps. La surveillance quotidienne des chevaux, des clôtures, de l’eau… est obligatoire. Lors de départ en vacances par exemple, il faut penser à se faire remplacer… (famille, amis, voisins ? 😉)

Vivre sa passion à la maison

Vous étiez peut-être habitué à ce rendez-vous aux écuries, à échanger avec d’autres cavaliers et être suivi par un coach : vous allez être amené à faire évoluer votre organisation. Ce n’est pas forcément négatif, mais aussi synonyme de tranquillité et de liberté. Vous serez libre de vos actions et flexible dans votre organisation.

Si vous montez, en compétition ou non, cela vous demandera :

  • Soit, des infrastructures adaptées : un manège ou une carrière et des chemins de promenade. En complément, nous ne pouvons que vous conseiller de faire venir un coach régulièrement pour continuer de vous accompagner.
  • Soit, une nouvelle organisation pour vous rendre régulièrement dans une écurie voisine afin de bénéficier des équipements et du coaching. Bien évidemment, cela nécessitera un van et une voiture capable de tracter.

Avoir un cheval chez soi est un rêve accessible

Comme souvent avec les chevaux, il ne faut pas compter. Malgré tout, ce projet est faisable pour beaucoup de passionnés. Il ne faut pas espérer économiser des fortunes, mais effectivement, sur le long terme, lorsque vos équipements seront payés, ce sera moins cher que votre pension actuelle (normalement …).

Mais nous ne pensons pas que la motivation pour avoir un cheval chez soi doit être économique. Ce sont tout de même des investissements importants, un entretien régulier et une grande responsabilité.

La motivation réside dans un rêve, celui de vivre au contact de votre cheval. Cette possibilité de passer du temps avec lui, de pouvoir le surveiller, l’observer et tisser cette relation si particulière. Vous ne serez pas à ses côtés sur une plage horaire plus ou moins précise où le temps est généralement compté la semaine. Tous les petits moments du quotidien et ce contact régulier vous rendront heureux, nous en sommes certains.

Si vous avez tenté l’expérience, n’hésitez pas à nous partager votre avis !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Zachary

Vous aimerez aussi ...

Hiver à cheval

L’hiver à cheval

L’hiver apporte son lot de défis pour les cavaliers et pour les chevaux. Avec une préparation appropriée, des couvertures adaptées

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle