Abcès au pied du cheval

Mon cheval a un abcès au pied, que faire ?

Lorsque votre cheval déclare un abcès au pied ou alors que vous en suspectez un, cela peut prendre plus ou moins de temps pour guérir. En fonction de sa nature/gravité, des soins nécessaires et de votre cheval, cela peut prendre quelques jours à plusieurs mois ! Comme souvent, il y a des cas d’abcès assez classiques et beaucoup de « cas par cas ». Les manifestations peuvent être tout aussi démesurées que le temps de convalescence, allant parfois d’un simple inconfort jusqu’à un cheval qui ne pose plus le pied, qui a le pied engorgé et chaud…

 

C’est quoi un abcès ?

L’abcès est une infection bactérienne à l’intérieur du pied du cheval. Il se crée alors une boule de pus dans le sabot, ce qui provoque généralement une forte douleur pour votre cheval car cette dernière y fait pression.

Pour « percer » (et donc murir), l’abcès va descendre au niveau de la sole ou remonter à la base de la couronne. Autrement dit, la poche de pus va pouvoir s’évacuer !

Localisation de la sole et de la couronne - Abcès de pied chez le cheval
Schéma annoté à partir d’une photo Equidesign – Localisation de la sole et de la couronne

 

Nature et cause de l’abcès de pied chez le cheval

  1. Traumatisme : par exemple, un hématome suite à un gros caillou, un choc sous la sole ou simplement la pénétration d’un objet pointu comme un clou, un pinçon ou un caillou… L’inflammation ou le « trou » créé favorise l’entrée et la prolifération de bactéries liées à l’environnement du cheval.

Attention : si un corps étranger est entré dans le pied de votre cheval et que vous ne pouvez pas évaluer la profondeur, appelez votre vétérinaire ! Un clou, par exemple, peut avoir touché les structures profondes (3e phalange, bourse podothrocléaire…). Dans ce cas, si cela peut attendre, laissez un professionnel le retirer au risque de faire des dégâts. De plus, cela permettra de localiser avec précision les zones touchées, parfois à l’aide de radios.

  1. Environnement : souvent humide/boueux, sujet à ramollir le pied de votre cheval et à favoriser la perméabilité de la sole aux bactéries. Un abcès peut donc se former « sans raison apparente ».
  2. Ferrure : une mauvaise ferrure ou tout simplement un clou trop près des chairs peuvent provoquer une inflammation et un abcès dans le pied de votre cheval. Un fer qui bouge ou un pinçon qui s’enfonce dans la sole peuvent également être responsables d’un abcès. Vous sentez votre cheval inconfortable dans ses nouvelles chaussures ? Un pied anormalement chaud ou un pouls digital frappé ? Rappelez votre maréchal-ferrant !

 

Manifestation de l’abcès de pied chez le cheval

La paroi des sabots n’est pas extensible. La création d’une poche de pus à l’intérieur du pied va venir faire pression et être douloureuse pour votre cheval. Cette douleur peut se manifester par une légère gêne jusqu’à un cheval qui refuse totalement de prendre appui sur son pied. Généralement, un abcès se manifestera par une boiterie marquée et soudaine.

Votre cheval pourra présenter un pouls digital frappé. Autrement dit, vous sentirez son pouls en plaçant deux doigts à plat au niveau du creux du paturon. Son pied sera sûrement plus chaud que ses pieds « sains » et le membre sera possiblement engorgé. Observez la sole et la couronne de votre cheval, y-a-t-il un « trou » ?

NB : Vérifiez la température de votre loulou ! Si vous êtes à 38,5 ou plus, il a de la fièvre : prévenez votre vétérinaire. La température « normale » peut parfois varier d’un sujet à l’autre. Observez également s’il a un changement de comportement de manière générale et vis-à-vis de ses rations et/ou de son abreuvoir.

 

Crever l’abcès

Soins

Un abcès est généralement formé dans le pied et doit « sortir ». Le plus simple est de le faire descendre au niveau de la sole. Il est conseillé de faire ramollir cette dernière pour que la poche de pus puisse se percer et s’écouler à ce niveau-là. Si vous n’avez jamais eu affaire à un abcès, vérifiez la marche à suivre avec votre vétérinaire et/ou maréchal-ferrant pour que cela convienne à votre cheval !

Parfois, sous avis du vétérinaire et du maréchal, il sera préférable de déferrer le cheval (s’il l’est). Notamment si des radios sont nécessaires.

« Mettre des gaines de lin », c’est-à-dire ?

S’il n’y a pas de trou dû à l’abcès, vous pouvez mettre des graines de lin. Au préalable, faites-les cuire (environ 1 dose de graines de lin pour 1 dose d’eau) jusqu’à l’obtention d’une pâte visqueuse. Il faudra faire poser cette préparation sous la sole de votre cheval.

Il existe des « chaussons » dédiés à ce type de soin, mais vous pouvez aussi faire un pansement maison ! Souvent l’abcès ne prévient pas. Je vous conseille des couches bébé (grande taille) et du gros scotch.

Curez le pied de votre cheval et nettoyez le bien, par exemple à la douche et avec de la bétadine. Mettez les graines de lin cuites sous le pied et sécurisez le tout avec une couche. Parfois, deux couches permettent une usure plus lente du pansement, notamment si le cheval n’est pas immobilisé. Scotchez généreusement sans bloquer le boulet, votre pansement ne doit ni glisser ni entraver les mouvements de votre cheval.

Changez le pansement minimum 1 fois par jour. La sole devrait rapidement se ramollir. Une fois l’abcès percé, nettoyez/désinfectez bien. Idéalement, continuez les pansements (sans graines de lin) pour garder le pied au propre le temps de cicatriser.

 

Vétérinaire et/ou maréchal ferrant

L’étape précédente concerne des suspicions ou abcès simples et dont les signes cliniques ne sont pas alarmants !

Autrement, il est fréquent que l’abcès nécessite d’être creusé. S’il ne perce pas de lui-même, votre vétérinaire ou maréchal-ferrant pourront s’en charger. Cela dépendra aussi de la nécessité ou non d’adapter et/ou de conserver la ferrure. Ils feront alors un pansement ou un plâtre pour garder le pied creusé au propre et permettre un écoulement propre du pus. Ils seront les plus à même de vous exposer les étapes qui suivront et les soins que vous devrez effectuer.

« Les antibiotiques, c’est pas automatique »

Antibiotiques, mais également anti-inflammatoires, sont généralement contre-indiqués.

Les antibiotiques : car ils risquent d’empêcher l’abcès de murir (infection bactérienne) et donc de faire trainer sa sortie s’il est effectivement présent. Cela repoussera donc la guérison et pourra même aggraver l’infection.

Les anti-inflammatoires : car ils risquent de masquer certains symptômes.

 

Guérison et convalescence de l’abcès de pied chez le cheval

L’abcès peut partir aussi vite qu’il est arrivé ou bien durer plusieurs semaines ! Si l’abcès est « simple » le cheval récupère généralement assez vite et sans séquelles. Lorsque l’abcès perce, le cheval retrouve rapidement du confort. Si sa sole a dû être creusée, il se peut qu’il reste sensible et il faudra rester assidu aux pansements pour l’aider à cicatriser.

Si votre cheval a boité longtemps à cause de l’abcès, n’hésitez pas à lui faire consulter un ostéopathe pour qu’il reprenne le travail dans de bonnes conditions. Il se peut qu’il ait compensé sa douleur avec d’autres membres, son dos, etc.

Si la cause de l’abcès a impliqué des structures plus profondes, le diagnostic peut être plus complexe. Dans ce cas, c’est votre vétérinaire et/ou maréchal-ferrant qui vous accompagnera dans la prise en charge et la convalescence de votre cheval.

 

Prévenir : entretien du pied

Vous pouvez rarement éviter un accident ou un traumatisme… En revanche, vous pouvez favoriser la bonne santé des pieds de votre cheval pour éviter les abcès liés à un mauvais état de ces derniers. N’hésitez pas à demander conseil à votre maréchal-ferrant ou pareur quant à l’état des sabots de votre loulou et aux soins qui lui seraient adaptés. Vous pouvez aussi regarder les différentes propriétés des produits du marché (graisses, huiles, soins localisés…).

Voici une aide pour choisir les soins adaptés en fonction de votre fourchette, de votre sole et de votre paroi : https://ravene.com/protocole/ !

Pour garder une sole et un sabot en bonne santé en période humide, on vous recommande le spray Pédicade de chez Ravene. En revanche, en période sèche, pensez à bien les hydrater avec un onguent !

Et n’oubliez pas, le pied de votre cheval évolue au cours des années et des saisons ! Il faudra donc s’adapter aux besoins 😉

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Daphné

Vous aimerez aussi ...

Hiver à cheval

L’hiver à cheval

L’hiver apporte son lot de défis pour les cavaliers et pour les chevaux. Avec une préparation appropriée, des couvertures adaptées

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle