molettes cheval

Comment soigner les molettes de mon cheval ?

Les molettes ne sont pas un cas de pathologie rare chez le cheval. Malheureusement, de nombreux chevaux en ont et ce pour différentes raisons. Ce sont cependant des atteintes tendineuses difficiles à soigner et à faire disparaitre une fois qu’elles sont installées… Alors si votre cheval a déjà eu des molettes ou en a actuellement, cet article est fait pour vous !

 

Les molettes, c’est quoi ?

Cette question revient très souvent dans la communauté des cavaliers et pour cause ! De nombreux chevaux en ont.

Si l’on regarde dans les livres d’équitation, la définition est la suivante : « Les molettes correspondent à un épanchement de la membrane articulaire ou de la gaine tendineuse, se traduisant par la production excessive de liquide synovial suite à une inflammation. » Cette définition peut être un peu compliquée à comprendre… Nous allons essayer de vous l’expliquer plus clairement !

Souvent, les molettes apparaissent sur les tendons sous la forme d’une « gonfle », à partir du mi-canon et peuvent descendre jusqu’au boulet. Molle au toucher, d’où son nom, cette déformation n’est normalement ni chaude ni douloureuse pour le cheval. On distingue deux types de molettes chez le cheval : tendineuses ou articulaires.

 

Les molettes tendineuses

Les molettes tendineuses chez le cheval sont plus fréquentes qu’on ne le pense ! Elles sont la conséquence visible d’une inflammation de la gaine tendineuse. En effet, les tendons sont enveloppés d’une gaine, qui les protègent notamment des frottements avec les articulations. C’est cette gaine qui produit le liquide synovial évoqué précédemment. Lorsqu’elle est inflammée, elle produit donc ce liquide en trop grande quantité. Le liquide va alors s’accumuler sans pouvoir être évacué, et c’est à ce moment-là que la molette apparait.

Ces molettes se manifestent surtout au niveau des tendons fléchisseurs et du ligament suspenseur du boulet. Si vous regardez votre cheval, elles seront donc localisées au-dessus du boulet et plutôt sur l’arrière du membre.

 

Les molettes articulaires

Les molettes articulaires se situent, comme son nom l’indique, au niveau de l’articulation du boulet. Ici, c’est toujours la production excessive de liquide synovial qui provoque l’apparition de molettes, mais cette fois au niveau de la membrane synoviale de la capsule articulaire. Initialement, cette capsule produit du liquide dans le but de protéger l’articulation et de faciliter ses mouvements. Si la membrane est inflammée, la production excessive du liquide va provoquer la déformation de la capsule articulaire et donc l’apparition d’une tare molle.

Les molettes articulaires sont donc principalement situées au niveau de l’articulation du boulet, entre le ligament suspenseur du boulet et l’os du canon. Particulièrement visible sur la face latérale du membre, ce type de molettes est censé être souple au toucher. Cependant, les molettes articulaires peuvent durcir avec le temps, notamment en cas de fibrose. Elles peuvent alors entrainer des douleurs chez le cheval et provoquer des boiteries.

 

Les causes de molettes chez le cheval

Comme expliqué précédemment, l’apparition des molettes est la conséquence d’une inflammation.

La première étape de la formation d’une molette résulte de cette phase inflammatoire. La molette qui apparait peut être chaude voire douloureuse pour votre cheval. Si elle n’est pas traitée à temps, elle devient alors chronique ; c’est-à-dire elle ne disparaitra pas, même une fois l’inflammation guérie.

Les causes de ces inflammations sont nombreuses : maladie, infection, pathologies articulaires, défaut d’aplombs ou de parage… Bien souvent, la principale cause des molettes chez un cheval est aussi liée à un travail trop intensif et/ou réalisé sur un terrain de mauvaise qualité. Travailler sur un sol trop mou de manière prolongée favorise le développement des molettes tendineuses. À l’inverse, le travail sur un sol trop dur augmente le risque d’apparition des molettes articulaires.

 

Soigner les molettes de son cheval

Comme on vous le disait précédemment, dans leur état « chronique », les molettes ont peu de chance de disparaitre. Il faut donc être vigilant dès l’apparition des premiers signes, afin de traiter la molette le plus tôt possible.

Plusieurs points peuvent vous alerter quant à l’apparition d’une molette, surtout pendant la phase inflammatoire :

  • Membre légèrement chaud, voire chaud,
  • Tendons gras,
  • Engorgement léger ou marqué des membres,
  • Boiterie (notamment lors de molettes articulaires).

 

Il n’existe cependant pas de solution miracle quant au traitement des molettes pour votre cheval… Mais certains soins peuvent aider à les faire diminuer, voire disparaitre si le traitement a été effectué à temps. Ainsi, vous pouvez par exemple :

  • Effectuer des cataplasmes d’argile. En effet, l’argile a un pouvoir astringent, qui permet notamment de resserrer les tissus et ainsi diminuer les molettes.
  • Poser des bandes de repos. Attention cependant, une bande de repos peut aussi aggraver le problème si elles sont mal positionnées ou trop serrées. N’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel pour être sûr de les poser correctement !
  • Utiliser des chaussettes de contention. Apparues sur le marché depuis quelques années, elles peuvent être très efficaces pour lutter contre les molettes de votre cheval. Par leur effet de compression, elles agissent comme les bandes de repos mais sont généralement plus simple à poser. Elles faciliteront notamment la récupération de votre cheval après un effort.

 

L’utilisation de compléments alimentaires peut également être recommandée afin de soutenir l’appareil locomoteur de votre cheval et ainsi diminuer le risque d’apparition des molettes.

 

L’équipe HorseLab vous recommande ces produits :

Vous l’avez maintenant compris : les molettes ne sont pas une pathologie rare chez le cheval. Certains cavaliers de l’équipe HorseLab ont eu à traiter ce type d’inflammations et ont donc pu tester pour vous certains produits !

 

ice tight poultice argile molettes cheval

Ice Tight Poultice. Cet emplâtre contient notamment de l’argile, de l’aloe vera et des minéraux. Il est très pratique à utiliser en cataplasme. Il s’applique facilement et son effet froid peut être très efficace pour traiter les molettes de votre cheval.

Notre conseil ? Après avoir posé le cataplasme, emballez-le de papier journal puis posez des flanelles et des bandes de repos par-dessus. Ainsi, l’argile sèchera moins vite et votre cheval pourra profiter plus longtemps de ses effets !

Prix : 28,30€ le seau de 3.4kg sur cheval-energy.

 

Ekyflex Arthro EVO Laboratoires Audevard

Ekyflex Arthro EVO. Ce produit est un incontournable des Laboratoires Audevard ! Il agit en soutien articulaire et protège ainsi les cartilages, le liquide synovial et l’os sous-chondral. C’est donc un complément alimentaire parfait pour protéger votre cheval et prévenir l’apparition de molettes.

Notre conseil ? Demandez l’avis de votre vétérinaire avant d’utiliser ce produit. Il saura vous conseiller sur les quantités adaptées pour votre cheval et sur la durée du traitement.

Prix : à partir de 60€ pour le pot de 450g (représente environ 15 jours d’utilisation). Plusieurs conditionnements sont disponibles (jusqu’à 12kg !) sur le site d’Audevard.

 

ekylaxyl gel arnica audevard

 

Ekylaxyl. Encore un produit des Laboratoires Audevard, ce gel à base d’arnica est parfait pour détendre les muscles et les préparer à l’effort. Il peut aussi être appliqué après un effort, pour faciliter la récupération. Il s’applique très facilement par massage, de quoi faire plaisir à votre cheval lors du pansage !

Prix : 29,50€ le tube de 250ml sur cheval-energy.

 

 

Vous savez maintenant comment détecter les molettes et ainsi soigner votre cheval le plus rapidement possible ! N’oubliez pas qu’il est important de faire suivre votre cheval par des professionnels de santé (vétérinaire, dentiste, ostéopathe, maréchal-ferrant…) de manière régulière afin d’assurer son intégrité physique et son bien-être.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Daphné

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle