Amortisseur cheval

Le tapis amortisseur est-il indispensable ? Voici notre avis

La selle et le poids du cavalier bloquent jusqu’à 30% les muscles du dos du cheval. Le tapis amortisseur est donc un allié idéal pour limiter les pressions exercées.

Il existe plusieurs « familles » de tapis amortisseurs. On retrouve les amortisseurs classiques limitant les chocs et les amortisseurs correcteurs, rééquilibrant un problème au niveau de la selle ou de la morphologie du cheval. Depuis quelques années sont également apparus les amortisseurs 2 en 1. Ces derniers amortissent et rééquilibrent.

La selle doit être adaptée à la morphologie du cavalier. Saviez-vous qu’elle doit également l’être à celle du cheval ?

Comment le vérifier ? En vérifiant ces quelques points : 

  • Le garrot doit être dégagé. Vous devez pouvoir passer trois doigts entre l’os et la selle ; 
  • Les épaules ne doivent pas être écrasées ; 
  • Les lombaires doivent être dégagées ; 
  • La selle aide les chevaux sensibles du dos ;
  • La gouttière doit être assez large pour libérer totalement la colonne vertébrale.

Vous trouverez plus d’infos sur notre article traitant du sujet : Bien choisir sa première selle.

 

Quels sont les intérêts d’un tapis amortisseur ?

L’amortisseur a de nombreuses qualités. Il est très utile, surtout dans certaines disciplines sollicitant beaucoup le dos de votre cheval (comme le CSO, CCE, Horseball, Pony Games, Polo…), pour :

  • Amortir le rebond des cavaliers débutants n’ayant pas encore développé une assiette fixe ; 
  • Aider les chevaux sensibles du dos ; 
  • Éviter que la selle ne glisse ; 
  • Relever le troussequin ou le pommeau d’une selle et qu’ils soient ainsi à la même hauteur ; 
  • Garder la selle fixe lors du saut, au planer comme à la réception ;
  • Réduire les pressions lorsque vous montez plusieurs chevaux mais que vous n’avez qu’une seule selle.

Lorsqu’en consultation un cheval présente des troubles articulaires au niveau des épaules et/ou du garrot, des contractures musculaires anormales au niveau de ces zones, une dysmétrie d’amplitude, ou encore une amyotrophie musculaire, cela est souvent révélateur d’une selle mal adaptée.

Il est donc préconisé au propriétaire de faire vérifier sa selle par un sellier afin d’être conseillé au mieux pour trouver un amortisseur qui pourrait convenir ou si cela n’est pas possible, envisager le changement de la selle.

Un amortisseur, est-ce vraiment utile ?

L’utilisation d’un tapis amortisseur dépendra de l’adaptation de votre selle à la morphologie de votre cheval. 

Le rôle de l’amortisseur sera de répartir au mieux les pressions sur le dos du cheval : une selle bien adaptée avec le bon amortisseur permettra de laisser libre mouvement au squelette, notamment la scapula qui forme une partie de l’épaule et les vertèbres thoraciques et lombaires formant le dos. La bonne combinaison selle/amortisseur assurera également un bon fonctionnement de tous les muscles de la zone des épaules ainsi que du dos

Votre amortisseur doit être assez grand et large par rapport à votre selle. Il ne doit pas se loger dans la gouttière de la selle. En effet, la gouttière sépare les deux matelassures de la selle. Elle permet d’éviter les pressions sur les apophyses épineuses de la colonne vertébrale. 

Si votre selle est bien adaptée, il n’y a pas de raison d’ajouter un amortisseur. Au contraire, un amortisseur mal adapté pourra créer des douleurs dorsales, même si la selle est adaptée au cheval. 

Une selle mal adaptée pourra, dans certains cas, mieux convenir au dos du cheval en utilisant le bon amortisseur. Malheureusement, certaines selles, même avec un amortisseur, ne conviennent pas au dos du cheval et il faut alors envisager d’en changer. 

Les différents matériaux pour un tapis amortisseur

Il faut également faire attention aux matières qui sont utilisées. En effet, certaines vont se déformer avec le temps et la répartition des pressions ne sera alors plus uniforme. 

Par exemple la laine et le gel se tassent avec le temps alors que la mousse ou encore le mesh gardent leurs propriétés mécaniques pendant une longue durée. Une question se pose alors : comment faire si on a une selle pour plusieurs chevaux ? C’est ici tout l’intérêt des amortisseurs compensateurs

De plus en plus de fabricants se tournent vers la fabrication de nouveaux amortisseurs qui permettent, grâce à de nouvelles technologies, d’améliorer le confort de la monture tout en équilibrant et amortissant le poids du cavalier de mieux en mieux. On retrouve ainsi des tapis amortisseurs à la pointe de la technologie comme l’amortisseur Mademoiselle chez CWD orienté plutôt Jumping ou encore le tapis répartiteur de pression de chez Devoucoux, cette fois-ci optimisé pour le dressage.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Kilian

Vous aimerez aussi ...

Hiver à cheval

L’hiver à cheval

L’hiver apporte son lot de défis pour les cavaliers et pour les chevaux. Avec une préparation appropriée, des couvertures adaptées

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle