Selle en cuir ou selle synthétique

Selle en cuir ou selle synthétique : on vous aide à choisir

L’achat de sa toute première selle d’équitation ! Sujet ô combien symbolique, tant on sait qu’elle tient une place toute particulière dans l’équipement du cheval. Au passage, si vous êtes intéressé par cette première question, on vous encourage à lire notre très bon billet sur les étapes à suivre pour choisir sa première selle de cheval. Mais la question qui nous occupe ici, c’est la matière de notre selle. Que ce soit pour votre cheval de club ou pour votre propre cheval, la question reste la même. Acheter une selle, oui mais, faut-il privilégier une selle en cuir ou une selle synthétique ? On vous aide à choisir.

Tout d’abord, avant d’acheter sa propre selle, quelques paramètres sont à définir au préalable. Sachez que les questions récurrentes tournent autour : 1/ du budget ; 2/ du confort ; 3/ de l’esthétisme ; 4/ de l’entretien ; 5/ de la durabilité. Ce sont ces critères que je vous propose de détailler. Cela va vous aider dans votre réflexion pour définitivement trancher et savoir s’il vous faut une selle en cuir ou une selle synthétique.

 

Le budget : la question centrale

Le prix est évidemment un argument majeur. Définir son budget à l’avance permet de s’orienter vers la gamme de selles choisie. Il n’y a aucun doute que la selle synthétique coûtera moins cher. Elles sont généralement constituées de polyuréthane, polypropylène et microfibres. Comptez environ de 250 à 800€. La plupart du temps, elles ne sont ni sur-mesure, ni personnalisables. Une selle en cuir, quant à elle, même en entrée de gamme, même d’occasion, peut faire varier le budget, du simple au double.

Notre conseil ?

On conseillera une selle synthétique pour les cavaliers de club débutants qui pratiquent occasionnellement. Tout dépend aussi de votre ambition. Souhaitez-vous assurer une pratique de l’équitation occasionnelle ? Avez-vous pour projet de vous investir dans ce sport ? De faire des progrès en vue de passer vos galops ? Et même de faire l’acquisition de votre propre poney ou cheval ? Chaque projet est unique. Et votre selle l’est tout autant.

Et le confort dans tout ça ?

Le must, et depuis la nuit des temps, reste la selle en cuir véritable ! Reconnue pour être un matériau noble, vivant, souple, robuste, la Rolls des selles est en cuir. Idéale pour la rando, la balade, le travail… la selle en cuir apporte confort, équilibre et stabilité. Les selles synthétiques n’apportent pas assez de grip et ont tendance à glisser. Cela peut provoquer des échauffements au niveau des fesses. Ce n’est pas ce qu’on peut appeler le confort absolu. Encore une fois, tout dépend de votre niveau de pratique et d’exigence. En revanche, la selle synthétique est légère et peut représenter un avantage certain pour les poids plumes.

Selle en cuir ou selle synthétique : parlons un peu d’esthétisme

Force est de constater que le cuir reste la matière de prédilection pour tout aficionado d’équitation qui se respecte. Une ‘vraie’ selle est en cuir. Noble, esthétique, chic, élégante, authentique. En peau de buffle, de vachette ou de veau, le cuir est choisi pour sa haute qualité. Très souvent pleine fleur, finition aniline. Son odeur, sa patine, ses rides, son bruit… Outre le fait de s’adapter à la morphologie de chaque cheval et poney, la matière est vivante et s’embellit avec le temps, particulièrement si le cuir est au tannage végétal. D’ailleurs, le cuir est un matériau très résistant : aux frottements, aux douches d’eau, aux éraflures ; sans jamais perdre ses qualités dès lors où il est régulièrement entretenu avec de la graisse.

Un métier ancestral

Il faut, certes, consentir un budget un peu plus élevé, mais c’est la pièce maîtresse de son équipement. Conçue sur mesure pour son cheval et sa monture, la selle en cuir est faite à la main, par des artisans selliers de formation. Le travail minutieux du tanneur puis du sellier fait appel à un savoir-faire ancestral apparenté à de l’artisanat d’art. C’est pourquoi une selle en cuir représente un investissement. C’est un bel objet dont on va prendre soin dans le temps.

Je tiens ici à préciser pour tous nos amis végans, sensibles à la provenance animale, que l’industrie du cuir est une des plus vieilles industries de recyclage de l’alimentation humaine. En effet, les producteurs réutilisent les peaux des vaches et des veaux pour en faire des objets d’exception à forte valeur ajoutée, après les avoir tannées et embellies. Il convient de noter que les producteurs ne tuent pas les animaux pour l’utilisation de leurs peaux.

Je vous recommande aussi d’éviter de monter sur une selle synthétique avec un pantalon ou des sous-vêtements synthétiques ou en lycra. En effet, les poils finissent tout le temps par s’accrocher dessus.

Et la corvée de l’entretien ?

Bon, sur ce point précisément, la selle synthétique bat la selle en cuir à plate couture. Effectivement, la selle synthétique est facile d’entretien, un simple coup de brosse ou de chiffon humide fera l’affaire. Inutile donc de planifier une après-midi entière à ‘entretenir ses cuirs’, autrement dit à démonter, nettoyer, graisser, remonter ses sous-ensembles. Pas de risque de dégorgement non plus, ni de déformation ou encore de craquelures. Et oui, on finit par croire que tout se mérite ! A commencer par sa selle d’équitation en cuir !

Question durabilité : mieux vaut-il choisir une selle en cuir ou une selle synthétique ?

On ne sera pas non plus surpris de constater qu’une selle en cuir dure des dizaines d’années si elle est régulièrement entretenue. De ce fait, acheter une selle en cuir a presque une valeur patrimoniale, au même titre que les bijoux de famille. Comme on vous le précisait plus haut, une selle en cuir est vivante, naturelle et se patine avec le temps. Les éraflures sont rapidement gommées en entretenant ses cuirs. C’est d’ailleurs différent pour les selles synthétiques qui s’useront plus vite, notamment au niveau des zones de frottements.

Pour résumer, pour les plus petits budgets, nous vous conseillons plutôt une selle synthétique qui s’adapte globalement à tous les dos de chevaux et poneys. Elle est légère, facile d’entretien, robuste et idéale pour débuter dans sa pratique de l’équitation. Pour les budgets intermédiaires, il faut rapidement passer sur une selle d’occasion en cuir, de très bons rapports qualité/prix existent autour de 1200/1500€ sur des sites de référence comme Attractive Saddle ou encore CWD Occasions. Enfin, et c’est le nec plus ultra, lorsque vous aurez le budget et l’envie, passez sans hésiter sur une selle neuve sur-mesure en cuir. C’est un investissement long-terme dans votre pratique sportive, un achat éclairé pour tout amoureux d’équitation pour un bel objet, adapté à votre cheval et à vous-même, élégant et durable.

Pour vous aider à bien choisir votre selle, n’hésitez pas à télécharger ce petit guide :

Guide choix de la selle
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Emilie

Vous aimerez aussi ...

Hiver à cheval

L’hiver à cheval

L’hiver apporte son lot de défis pour les cavaliers et pour les chevaux. Avec une préparation appropriée, des couvertures adaptées

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle