cardio du cheval

Comment améliorer le cardio de mon cheval ?

Votre cheval vous semble fatigué, essoufflé ? Cela peut être dû à une reprise intensive du travail après quelques jours, semaines ou mois de travail plus léger ou à une reprise du travail à la suite d’une blessure. Comment entraîner l’appareil cardio-vasculaire de votre cheval ? Ou plus communément, comment améliorer son cardio ?

 

L’appareil cardio-vasculaire du cheval

L’appareil cardio-vasculaire du cheval a ses propres particularités.

Le cheval a un très gros cœur. Il pèse presque 4 kg et mesure environ 26 cm. Au repos, sa fréquence cardiaque est de 30 à 40 battements par minute. Mais à l’effort, elle peut aller jusqu’à 250 battements par minute. Le cœur du cheval bat plus vite que celui de l’homme, c’est pourquoi il a un plus gros débit cardiaque. Son cœur peut atteindre 400 litres de sang pompés par minute !

Les poumons du cheval sont également très gros : ils pèsent 7 kg. Au repos, sa fréquence respiratoire est de 10 à 14 cycles respiratoires par minute. Mais à l’effort, elle peut aller jusqu’à 45 cycles par minute. Les poumons du cheval peuvent stocker jusqu’à 50 litres d’air ! Les chevaux ne peuvent pas respirer par la bouche, mais uniquement par les naseaux, ce qui explique pourquoi le cheval fait plus de bruit lors d’un effort.

On ne peut pas améliorer le souffle d’un cheval, mais on peut améliorer son cardio, son endurance en « musclant le cœur » du cheval. Pour cela, il faut réussir à diminuer sa fréquence cardiaque pendant l’effort. Votre cheval sera alors moins essoufflé, alors que ses poumons fonctionneront toujours pareil.

 

Les exercices pour améliorer le cardio du cheval

La condition physique du cheval est importante, peu importe la discipline pratiquée. Elle sera bien évidemment beaucoup plus importante pour un cheval de complet, mais il est essentiel qu’un cheval au travail ait aussi des sorties quotidiennes régulières et adaptées.

On vous propose différents entraînements à adapter en fonction de votre cheval, de votre discipline et de vos objectifs, à réaliser en plus du travail quotidien du cheval.

 

La balade au pas

L’un des premiers exercices, accessible pour tous les chevaux, est la promenade au pas. Cela peut vous sembler trop simple, mais pourtant cela contribue à améliorer la condition physique de votre cheval et sa musculature profonde.

Vous pouvez petit à petit rajouter des difficultés. Par exemple, vous pouvez faire des balades de plus en plus longues et/ou avec de plus en plus de dénivelé. Varier les terrains rend vos balades au pas plus efficaces et améliorera le bien-être de votre cheval.

Si jamais votre cheval reprend le travail à la suite d’une blessure par exemple, veillez à y aller en douceur et à bien respecter les indications du vétérinaire.

Optez pour un travail d’endurance

Toujours en restant au pas, votre cheval doit être capable de tenir sur la durée. L’allure n’est pas ce qui nous importe ici. Ce n’est pas parce que vous êtes au pas que votre cheval, et vous devez vous laisser aller. Gardez un pas actif pendant l’exercice. Le cheval doit rester décontracté tout le long de la balade et ses muscles doivent chauffer petit à petit. Votre balade au pas peut durer 1 à 3 heures selon la condition physique de votre cheval. Veillez à ne pas forcer si votre cheval transpire trop ou respire trop fort.

Optez pour un travail avec du dénivelé

Pour rendre vos balades au pas plus efficaces, vous pouvez emprunter des chemins avec du dénivelé. Attention cependant à ne pas vouloir en faire trop d’un coup ! Au début, le dénivelé n’a pas besoin d’être important. Une légère pente peut largement suffire. Il est important d’alterner les montées et les descentes dans votre promenade pour faire travailler tous les muscles de votre cheval en plus d’améliorer son cardio.

Si vous trouvez, au bout de quelques séances, que cela est trop facile pour votre cheval, vous pouvez alors essayer sur un sol un peu plus incliné. Sinon, vous pouvez éventuellement aborder les côtes au petit trot en essayant de garder une allure constante tout le long de la montée pour un effort un peu plus intense. Pour les descentes, je vous conseille d’éviter le trot et de plutôt rester au pas. Une petite glissade peut vite arriver et faire perdre l’équilibre à votre monture.

Pensez à finir votre balade sur un sol plat !

 

Le trotting

Le trotting est l’exercice le plus répandu pour améliorer le cardio de votre cheval sans pour autant être trop intense au niveau cardiaque. Il est très facile à réaliser et très utile pour chaque discipline. Le but est de trotter de façon constante sur une durée plus ou moins longue.

Après un bon échauffement au pas, contentez-vous de 5 minutes de trot sans interruption. Puis, au fil des séances, augmentez progressivement l’effort en demandant jusqu’à 10 minutes sans interruption.

Évidemment, vous devez adapter votre programme de trotting en fonction des capacités et de l’entraînement de votre cheval. Allez-y petit à petit. Au bout de quelques semaines, vous verrez sûrement déjà une différence et vous pourrez en demander un peu plus à votre monture. Pensez cependant à varier les entraînements pour bien travailler le cardio de votre cheval.

Il est possible de réaliser plusieurs trottings dans la même semaine. Il est d’ailleurs recommandé d’en faire 1 à 2 fois par semaine pour voir des résultats rapidement. Selon les chevaux, les résultats mettront plus ou moins de temps à se voir. Un cheval un peu rond ou un cheval plus âgé mettront sûrement plus de temps à améliorer leur condition physique qu’un cheval jeune et en bonne santé.

L’amélioration du cardio de votre cheval grâce à un trotting ne se fait pas en une séance. Les résultats vont apparaître au bout de quelques semaines d’exercices. Ne soyez pas impatient !

Exemple de programme de trotting fractionné

Pour travailler les variations de rythme cardiaque, vous pouvez opter pour un trotting fractionné. Il s’agit d’ajouter des phases de récupération de quelques minutes au pas entre les cycles de trot. Vous pouvez faire 3 cycles. Pour que votre cheval récupère correctement, pensez à bien finir par quelques minutes de pas.

Voici une idée de programme que vous pouvez suivre. Commencez par 10 minutes d’échauffement au pas actif, puis répétez le cycle choisi 3 fois de suite.

exercices cardio du cheval

 

Pour faire un trotting fractionné efficace, vous devez bien chronométrer votre entraînement : alternez pas et trot et augmentez la durée de trot au fur et à mesure des séances.

 

Les séances de galop

Pour un effort encore plus intense, vous pouvez faire des séances de galop ou « galoping ». En revanche, cela demande une certaine condition physique de base, que votre cheval peut obtenir à la suite de plusieurs séances de trotting. Ne sautez pas d’étapes et allerz-y progressivement, c’est la clé de la réussite. Il est important de ne surtout pas dépasser les limites de votre cheval.

Dans le même principe que le trotting, vous pouvez faire du galoping fractionné : 3 x 3 minutes pour commencer. Entre les périodes de galop, marcher d’un pas actif ou trottiner pour que votre cheval récupère au maximum.

Augmenter la vitesse de votre galop peut être dangereux, surtout si vous êtes en extérieur. Si vous souhaitez intensifier l’exercice, je vous conseille plutôt de rester dans un galop régulier mais d’augmenter la durée à 3 x 5 minutes par exemple.

Ces séances de galop sont énormément utiles pour les chevaux pratiquant des disciplines demandant un effort long et intense, comme le complet. Ne faites pas plus d’une séance de ce type par semaine et évitez d’en faire si vous êtes en période de concours.

Le temps de récupération pour les muscles du cheval est plus long que lors d’un trotting. Vous pouvez utiliser des produits Ravene ou des produits Audevard pour aider votre cheval à récupérer plus rapidement.

 

Adaptez votre séance de cardio pour préserver votre cheval

Varier les exercices

Il est important de varier vos exercices de cardio, mais aussi de continuer un travail quotidien régulier en parallèle, c’est-à-dire des séances dites « normales » multidisciplinaires.

Au fil des exercices, le cœur de votre cheval va s’habituer. Sa fréquence cardiaque accélèrera plus rapidement lors d’un effort et diminuera aussi plus vite après l’effort. Mais votre cheval ne doit pas se lasser de ses entraînements.

Réaliser vos entraînements en extérieur sera bénéfique pour le moral de votre cheval et pour l’intérêt des sentiers dénivelés.

 

Faire un bon échauffement

Veillez à soigner votre échauffement avant tout exercice de cardio. Une mise en route au pas peut suffire pour le trotting. Cependant, pour une séance de galop, privilégiez un échauffement d’environ 20 minutes aux 3 allures.

 

Faire des pauses

Laisser un temps de repos nécessaire entre chaque phase de votre programme est primordial pour préserver votre cheval. Ce temps de repos varie selon les chevaux. Vous êtes le (ou la) mieux placé(e) pour connaître votre cheval. Soyez attentif à sa respiration et laissez-lui le temps qu’il lui faut pour récupérer.

S’il ne présente aucun signe de fatigue ou de transpiration, c’est que votre temps de repos est sûrement trop long ou votre entraînement trop léger. À l’inverse, faites des pauses plus marquées entre vos différents cycles si votre cheval se met à transpirer ou à souffler très fort.

 

L’importance du retour au calme

Une fois la séance terminée, il est primordial de faire redescendre la fréquence cardiaque de votre cheval par une période de retour au calme de 5 à 10 minutes en fonction des chevaux. Après un trotting, il vous faudra marcher suffisamment pour que votre cheval retrouve son souffle. Après une séance de galop, vous pouvez effectuer une courte récupération active : d’abord trotter pendant 2 minutes, puis marcher longuement.

 

Être à l’écoute de son cheval avant, pendant et après la séance de cardio

Certains facteurs externes, comme la météo, peuvent venir perturber votre programme du jour. Si le terrain est mauvais, à cause de la pluie par exemple, replanifiez votre séance à une autre date. S’il fait trop chaud, allez-y doucement et restez très attentif à votre cheval. N’hésitez pas à le doucher une fois avant la séance et plusieurs fois après la séance si nécessaire.

Si votre cheval ne vous semble pas en forme, revoyez vos objectifs du jour et optez pour une séance plus légère ou même un jour de repos si nécessaire. Un entraînement trop intensif peut affecter le moral comme la santé de votre cheval.

Vous pouvez également vous aider de capteurs cardiaques, comme sur la sangle IPULSE, permettant d’analyser l’évolution de vos séances de cardio. Pour les cavaliers moins expérimentés, il est préférable de demander conseil à leur coach.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Inès

Vous aimerez aussi ...

Hiver à cheval

L’hiver à cheval

L’hiver apporte son lot de défis pour les cavaliers et pour les chevaux. Avec une préparation appropriée, des couvertures adaptées

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle