Chercheur cheval

Comment devenir chercheur en sciences équines ?

Le métier de chercheur, pourtant indispensable à notre société est encore méconnu. En effet, que ce soit dans le domaine de la médecine, de l’aérospatial, de la sociologie ou du sport, la recherche a une place importante dans l’évolution constante de notre monde mais comment devenir chercheur ? et chercheur en sciences équines ?

La recherche

Tout d’abord, la recherche peut être fondamentale ou appliquée. La recherche fondamentale, aussi appelée recherche pure, a un aspect plutôt théorique. Elle consiste au développement de connaissances dans le but de comprendre un sujet ou un phénomène. La recherche appliquée, comme son nom l’indique, a un aspect plutôt pratique. Son rôle est de répondre à des problématiques déjà existantes.

Qu’elle soit fondamentale ou appliquée, la recherche peut être menée dans toutes sortes de disciplines :
– Economie
– Sociologie
– Physiologie
– Psychologie
– Biomécanique
– Histoire
– Etc.

Ces disciplines peuvent ensuite s’appliquer à un large spectre de domaines. Le domaine du sport par exemple. L’étude du sport de manière générale ou plus spécifique avec un sport en particulier comme l’équitation.

De plus, la recherche s’effectue dans le milieu privé (des entreprises par exemple) ou dans le milieu public (comme des universités) parfois même en collaboration entre les deux pour élargir les champs d’expertise. Certains projets sont même pluridisciplinaires, ils regroupent donc des chercheurs de différentes disciplines pour multiplier les connaissances et l’avancement d’un domaine de recherche.

Qu’est ce que le métier de chercheur ? 

Le chercheur consacre la majeure partie de son temps à se renseigner et à expérimenter. Il met en place et développe des protocoles de recherche (recherche fondamentale) ou alors il développe des méthodes ou des produits innovants (recherche appliquée). Ses expérimentations et sujets de recherche vont varier d’une discipline à l’autre et d’un domaine à l’autre. Pour en savoir plus sur ce métier n’hésitez pas à vous renseigner sur des sites spécialisés.

Comment devenir chercheur ?

Devenir chercheur implique généralement plusieurs étapes, combinant formation académique, expérience pratique et engagement dans la recherche. Bien entendu il n’y a pas un seul parcours possible pour devenir chercheur. Cependant, quel que soit le domaine, il faut obtenir un diplôme universitaire de troisième cycle. Ce troisième cycle correspond au cycle de la recherche, il s’agit d’effectuer un doctorat.

L’expérience

Lors de ce parcours académique, il est important d’acquérir de l’expérience en faisant des stages dans le milieu de la recherche au cours de son cursus par exemple. Ces expériences permettront le développement de compétences, en terme de mise en place d’expérimentations, de collecte et d’analyse de données mais aussi pour la rédaction de mémoire. Se familiariser avec les outils de recherche paraît aussi primordial afin de réaliser des revues de littérature, maîtriser les bases de données etc.

La communication

Le réseau ne doit pas non plus être négligé en tant que chercheur. Il est recommandé de participer à des congrès, des conférences et d’établir des contacts dans votre domaine. N’hésitez pas à collaborer avec d’autres chercheurs ou à participer à des projets de recherche collaboratifs. Il vous sera aussi demandé de publier des articles dans des revues scientifiques, de présenter vos travaux de recherche que ce soit en publiant des articles ou lors de conférences.

Concernant la suite, il vous faudra vous appuyer sur vos contacts et votre expérience afin de chercher des postes. Vous pourrez alors chercher dans des institutions académiques, des laboratoires de recherche, des entreprises spécialisées, etc. En parallèle, n’hésitez pas à continuer à vous former et vous informer des avancées scientifiques concernant votre domaine.

Ce parcours peut aussi varier en fonction des pays et des institutions, donc il est utile de rechercher les exigences spécifiques dans la région où vous souhaitez travailler. Vous pouvez également envisager de contacter des chercheurs établis dans le domaine pour obtenir des conseils spécifiques et des orientations.

Devenir chercheur en sciences équines 

Le parcours pour devenir chercheur dans le milieu équin est similaire. C’est la spécialisation qui va changer.
Vous pouvez dans un premier temps vous diriger vers un diplôme de premier cycle en sciences équines, en biologie, en zoologie, en médecine vétérinaire ou dans un domaine sportif par exemple. Dans le cas contraire, il sera toujours temps de vous spécialiser lors de votre deuxième ou troisième cycle universitaire. Ce qui se fait dans certains domaines peut se transposer à d’autres. La sociologie dans le monde du travail peut s’étendre à la sociologie chez les étudiants par exemple. De même, vous pouvez vous orienter dans le milieu du sport puis vous spécialiser dans l’équitation sans pour autant que ce soit définitif. Ce qui peut s’étudier dans un sport peut se transposer à un autre sport. La marche du cheval, après adaptation, peut se transposer à la marche de l’humain par exemple.
Concernant l’expérience et la communication, le fait de les orienter dans le milieu équin ne pourra que vous avantager. Effectuez des stages ou participez à des expérimentations dans le domaine équestre, participez à des congrès de la filière équine, faites du réseau avec des professionnels de cette filière, etc.

Gardez tout de même en tête que mélanger travail et passion n’est pas forcément évident. Il peut parfois être difficile d’avoir un regard extérieur ou d’être objectif. Par contre, cela permet une facilité de compréhension, de projection et ça rend la recherche encore plus passionnante et concrète.

Chercheur en sciences équines, en conclusion

Si vous êtes curieux, observateur, rigoureux et persévérant, le métier de chercheur pourrait vous correspondre. Si en plus vous êtes passionné d’équitation alors vous pouvez devenir chercheur dans cette filière !

Il existe bien sûr d’autres moyens de travailler dans le milieu de la recherche en équitation sans pour autant être chercheur. Certaines entreprises possèdent des bureaux de recherche et développement (ingénieur, développeur, ingénieur d’étude, data scientist, etc). Il est même possible de s’orienter dans le domaine de la communication ou du marketing pour effectuer la vulgarisation de travaux de recherche par exemple. Si la recherche n’est pas un domaine professionnel qui vous intéresse, il y a de nombreux autres métiers pour travailler au plus près des chevaux.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Blandine

Vous aimerez aussi ...

Hiver à cheval

L’hiver à cheval

L’hiver apporte son lot de défis pour les cavaliers et pour les chevaux. Avec une préparation appropriée, des couvertures adaptées

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS !

cheval-abonnez-vous

Le guide complet des distances à l'obstacle